Le programme d’Henry de Lesquen pour rétablir la démocratie en France

Voici un programme en 10 points pour rétablir la démocratie en France.

 

1. Primauté de la loi française sur le droit international.

 

2. Liberté d’expression garantie par la constitution. Abrogation de la législation antiraciste.

 

3. Référendum d’initiative populaire (1 % du corps électoral) à tous les niveaux d’administration.

 

4. Pour les législatives, scrutin progressif sur liste nationale. Inscrit dans la constitution.

Dénommé par analogie avec l’impôt progressif, qui, par opposition avec l’impôt proportionnel, augmente plus vite que le revenu. Par opposition au scrutin proportionnel, dans le scrutin progressif, le nombre de sièges augmente plus vite que le nombre de voix. (Le système de prime à la liste arrivée en tête appliqué aux départementales et aux régionales en est un cas particulier rudimentaire.) Ainsi, si la liste A a 2 fois plus de voix que la liste B, elle aura par exemple 3 fois plus de sièges. L’intérêt est de dégager une majorité en donnant une représentation aux minorités.

 

5. Suppression du suffrage indirect. Les sénateurs seront élus directement par le peuple par scrutin uninominal à un tour.

 

6. Toutes les élections se feront à un seul tour de scrutin, sauf la présidentielle.

 

7. Fin du cumul des mandats. Nul ne pourra détenir deux mandats électifs.

 

8. Les citoyens pourront révoquer leurs élus par référendum d’initiative populaire

 

9. Les élus condamnés pour corruption (trafic d’influence, prise illégale d’intérêts) seront inéligibles à vie.

 

10. Les décisions du conseil constitutionnel pourront être cassées par le peuple ou par le parlement à la demande du chef de l’Etat.

 

Henry de Lesquen

4 Commentaires

  • très bien comme programme,mais il faut aller plus loin à savoir supression des passe droits pour tout homme politique dans ses attibutions financières : retraites exorbitantes,salaires faramineux,prîmes qui dépassent l’entendement et suppression également des salaires et autres avantages en nature versés aux anciens hommes politiques,je veux parler des anciens présidents de la réplublique et 1° ministre qui coutent à la France,c’est à dire nous,très très cher.

    J'aime

  • Ping : Les premières mesures d’Henry de Lesquen après son élection | Henry de Lesquen 2017

  • Ping : Pour la suppression de l’Etat de droit, par Henry de Lesquen | Henry de Lesquen 2017

  • 1. « Primauté de la loi française sur le droit international ». Vous ne pouvez pas la rétablir sans dénoncer les traités dont vous seriez le garant du respect si vous étiez élu Président. Donc nécessité de réviser la constitution avant de rétablir cette primauté. Problème de cohérence dans la chronologie des réformes.

    2. Le seul problème de la liberté d’expression française serait la législation antiraciste ? Vous vous faites une piètre idée de la dissidence. Si les dissidents russes avaient été aussi bas de plafond, la dictature soviétique battrait encore son plein.

    3. « Référendum d’initiative populaire (1 % du corps électoral) à tous les niveaux d’administration. » Abolition de la séparation des pouvoirs, ou plus exactement de la primauté de l’exécutif, qui est le vrai pouvoir, en dépit de sa vocation ou de son appellation politique. D’où risque que l’idée même de pouvoir s’évanouisse. Bonne idée sur le principe, posant un problème de hiérarchisation des pouvoirs. L’exécutif devrait proposer des référendums si pétition, avec introduction d’un indice de concernement (les plus concernés par une réforme auraient une voix prépondérante) et d’un indice de discernement / les électeurs et un Conseil évaluerait le discernement des moins concernés, et ce que vaudrait leur voix parrapport aux plus concernés).

    4. Scrutin progressif, excellente idée.

    8. Le référendum révocatoire est une variante du mandat impératif prôné par J.L. Mélanchon.

    9. Condamnation à vie des corrompus, excessif, démagogique et iresponsable. Laissez les électeurs devenir des clients incorruptibles.

    10. Casser une décision du Conseil constitutionnel, autant le révoquer, ou réviser la constitution si les décisions du Conseil ne conviennent pas. Du coup, contrôle anarchique de la constitutionalité des lois. Il vaudrait mieux réformer la désignation des conseillers pour la rendre plus indépendante du pouvoir exécutif.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s