Ce que la science nous dit des races humaines

Voici un vade-mecum en 10 points sur les races humaines.

 

1. La division de l’espèce homo sapiens en races est un fait d’observation élémentaire que la science confirme et précise.

 

2. Il y a 5 races : caucasoïde, mongoloïde, congoïde, capoïde, australoïde (termes de Carleton Coon).

CMJ3BOQW8AAhfRK.jpg-large

 

3. La couleur de la peau est secondaire. Il y a 3 races noires : congoïde, capoïde, australoïde. Les Indiens sont des caucasoïdes.

 

4. Les gènes commandent le mental autant que le physique. C’est vrai en particulier de ceux qui déterminent la race.

 

5. La race, composante du fonds génétique, est à la base de l’identité d’un peuple.

 

6. Les races ne sont pas égales, car l’égalité n’est pas dans la nature.

En dehors des vrais jumeaux (monozygotes), deux individus ne sont jamais génétiquement identiques. De même, les gènes qui déterminent la race ont une influence physique et mentale qui varie selon la race.

L’égalité des citoyens devant la loi, quelle que soit leur origine, proclamée par la constitution, n’est en rien une égalité de nature. On peut en dire autant de l’égalité morale entre les hommes affirmée par certaines religions ou philosophies.

 

7. L’individu ne se réduit pas à sa race. Il est d’abord lui-même.

 

8. Contre l’évidence, le lyssenkisme, instrument du cosmopolitisme, nie les différences de race et de sexe.

 

9. « La France est un pays de race blanche » (de Gaulle) : de race caucasoïde.

Le général de Gaulle a déclaré en 1959 :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » (Cité dans Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome 1, éditions de Fallois/Fayard, 1994, page 52.)

 

10. Puisque nous sommes un peuple européen de race blanche, comme l’a rappelé le général de Gaulle, la congoïdisation de la France, explosion de la population de race congoïde, est susceptible de porter encore plus gravement atteinte à notre identité que l’islamisation, car, si l’on peut changer de religion, on ne peut pas perdre sa race.

 

Henry de Lesquen

29 commentaires

  • Et les maghrébins et arabes du moyen orient sont dans quelle « race » du coup?

    J'aime

  • Amandine Gallois

    Bonjour, votre premier point est très intéressant. Est-ce que vous auriez une source, pour pouvoir répondre à ceux qui croient encore à la théorie de l’égalité entre les races et les hommes?

    J'aime

  • Ping: Pour un racisme républicain, par Henry de Lesquen | Henry de Lesquen 2017

  • Halte à l’invasion des mongoloïdes !
    Notre peuple vaincra !
    Henry président, et vite !

    J'aime

  • nathalie Loevenbruck

    Bonjour monsieur
    je crois comprendre que vous voulez que soient reconnues les différences qui existent entre les individus (race, sexe, personnalité…etc)
    Que diriez vous de l’égale dignité de chaque personne ?
    Merci pour votre réponse

    J'aime

  • Intéressant, intéressant… mais quand on parle « science », on se doit de citer ses sources. Où sont elles monsieur de Lesquen?

    J'aime

  • Bonjour, un point, assez important me semble-t-il, reste à corriger. Le terme de « race » est employé pour définir le travail de sélection à des fins d’élevage que l’homme produit sur les espèces animales. Comment pouvez vous donc utiliser le terme de « race » pour définir les populations humaines ? Si vous passez au pouvoir vous comptez demander à l’Académie de revoir cette définition ?
    Un second point, vous dites que les « races » ne sont pas égales, je cite, car « l’égalité n’est pas dans la nature ». Pourtant nous avons tous le nombre égal de chromosomes, de même le nombre égal de gènes. Il semblerait donc sur le point génétique, qui définie la nature humaine, que nous soyons égaux. Qu’entendez-vous alors par les « races » ne sont pas égales ? Voulez-vous dire par là que certaines sont sensiblement avantagées par rapport à d’autres ? Avez vous des exemples concrets et scientifiquement prouvés et admis pour démontrer clairement cette insinuation ?

    J'aime

  • Bonjour,
    vous dites que l’égalité n’est pas dans la nature, mis à part pour les vrais jumeaux (nés d’une duplication anormale du zygote), étant donné que la France entière n’est pas uniquement composée de « jumeaux », cela voudrait dire qu’aucun individu d’une même nation n’est égal à l’autre; par conséquent, comment définir une race?
    Comme disait Aristote: « Il n’y a de science que de l’universel. », si l’égalité n’existe pas dans la nature mis à part pour les jumeaux, comment la science peut-elle définir des « races »? Et pour les métisses et quarterons? Sont-ils les deux? Ni l’un ni l’autre?

    Merci de m’éclairer sur ce sujet.

    J'aime

    • Vous mélangez tout. La race ou sous-espèce est la division de l’espèce dans la taxinomie linnéenne. Les anthropologues parlent aussi de races pour les sous-sous-espèces (races nordique, méditerranéenne…, subdivisions de la race caucasoïde), ce qui peut créer la confusion.
      Aristote ne fait plus autorité en matière de science, du reste il admettait la division de l’humanité en races.
      La race regroupe des individus différents, qui ont en commun les gènes qui caractérisent la race en question. Si les individus de races diverses n’étaient pas interféconds, les races seraient des espèces. C’est du reste le moteur de l’évolution. Le titre du fameux livre de Darwin, « L’origine des espèces », est en fait : « De la genèse des espèces sous l’effet de la sélection naturelle ou conservation des races les plus douées dans la lutte pour la vie » (« On the origin of species by the means of natural selection or the preservation of favored races in the struggle for life »).

      J'aime

  • Je suis d’accord avec ça :
    Dire que les races ne sont pas égalés entrés elles n’inclue nullement qu’il y en ait de supérieures ou inférieures elles dont distinctes et simplement différentes par leur capacités pas par rapport à une concurrence sur le même plan.
    Certains seront mieux adaptés à l’inventivité d’autres plus adaptes à l’utilisation cérébrale des pouvoirs subconscients et à l’écoute de l’âme de la nature.
    D’autres auront un sens pratique et matérialiste déconnecté de la science ancestrale des plantes et de la télépathie.
    Les uns ne sont en aucun cas comparables aux autres mais plutôt complémentaires.
    Unifier dans le désir idiot de standardiser est encore une destruction.
    Chaque homme doit être fier de sa race quelle qu’elle soit c’est une richesse essentielle et précieuse.

    J'aime

  • Il semble qu’il existe plusieurs systèmes de classification des races . Celle que vous proposez est assez surprenante . Par exemple , aux Etats-Unis, l’on distingue les hispaniques des caucasiens , alors que vous les réuniriez dans le me groupe ?

    Aimé par 1 personne

  • Je suis assez choqué par le graphique en anglais, il faudrait bouter toute contamination de la science française par ces attaques subversives de l’angle-saxon

    J'aime

  • Bonjour,

    D’où vient l’affirmation n°4? Pourquoi ai-je l’impression que cette affirmation contredit l’affirmation n°7?

    En quoi l’affirmation n°5 relève de la science? Que fait une citation du général de gaulle dans un article sur « la science des races humaines »?

    Dans l’affirmation n°6, vous affirmez que les races ne sont pas égales. Quel est le critère départageant ces races?

    J'aime

  • Sur quels critères scientifiques objectifs vous basez-vous pour établir la supériorité d’une race sur une autre ?

    Le QI ?

    J'aime

  • Petite illustration tirée de Carleton Coon :

    J'aime

  • Ping: Refuser la France noire, par Henry de Lesquen | Henry de Lesquen 2017

  • Bonsoir M. de Lesquen, je ne comprends pas pourquoi vous perdez votre temps à répondre à vos détracteurs et aux guignols qui sont, bien évidemment, tous Charlie… Bien sur qu’il y a des races. Bien sur que nous ne sommes pas égaux. Bien sur que tout le monde est différent. Bien sur que cette africanisation du monde veut gommer les différences entre les êtres. Pourquoi se battre pour ce pays? La France est foutue comme le dit Freysinger. Désormais les maîtres sont Maitre Gim’s, Hanouna, la télé réalité et son lot de tatoués, blondes en silicone et en culotte qui font rêver bien des jeunes, les boites de nuit, les journalistes bien pensants qui dictent leur catéchisme, un niveau scolaire effondré, touche pas à mon pote, le narcissisme élevé au rang de religion sur internet, et j’en passe. Dieu est ringard. La morale est ringarde. Quand je vois la « non-affaire » Théo, je me dis que c’est terminé. Le jour où il y aura un réel fait, la guerre civile sera à nos portes. Il faut quitter la partie, quitter ce pays, et laissez les cendres fumantes là où elles sont.

    J'aime

  • Bonsoir,
    Tout d’abord à M. Cédric, j’espère que mes propos bien-pensants islamo-gauchistes pro-congoïdes féministes (ref. à l’article de l’auteur de ce blog puant « les femmes congoides sont elles plus belles que les caucasoides ») ne vous blesseront pas autant qu’a pu le faire la matraque dans l’anus de Théo, quoique…

    Je ne vais même pas entrer dans le débat inexistant des « races » humaines, j’avais simplement envie d’évacuer ma mauvaise humeur sur des guignols (votre expression mon cher M . Cédric ) et vous tombez à pic. Il y a bien une chose qui me turlupine à chaque fois que je lis de telles obscénités, c’est le fait que des gens comme vous soient capables d’endosser sans remords aucun le rôle du méchant. Vous êtes méchants. Vous êtes les méchants que l’on rêve de voir se faire punir à chaque fin de film. Vous êtes ceux qui véhiculent la haine au lieu de l’amour, la division au lieu de l’union, la guerre au lieu de la paix, le pouvoir au lieu du bonheur.
    J’espère que la sélection naturelle continuera sa route, et que votre race, malheureusement absente du graphique, de debiloïdes, finira par s’éteindre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s