Race et beauté : les femmes congoïdes sont-elles moins belles ?

Race et beauté : les femmes de race congoïde sont-elles moins belles que les autres ? 

Par Jean-Noël Strauss

Capture d’écran 2016-06-29 à 11.13.00

Comme le laissent entrevoir les statistiques des sites de rencontre, la race est l’un des critères qui permet aux membres de discriminer leurs éventuels partenaires. Selon ces chiffres, les femmes congoïdes connaissent moins de succès que les femmes des autres races. Satoshi Kanazawa, professeur à la LSE et spécialiste de psychologie évolutionnaire, apporte une explication dans un article intitulé Why Are Black Women Less Physically Attractive Than Other Women? En se fondant sur une étude du programme américain Add Health (National Longitudinal Study of Adolescent Health) qui a demandé aux sujets testés de noter la beauté physique des participants au programme, le professeur Kanazawa a pu calculer un « facteur de beauté physique ». Alors qu’un de ses précédents papiers démontrait qu’en moyenne les femmes étaient plus attirantes que les hommes, il s’avère, grâce à cette nouvelle étude faisant entrer la dimension raciale, que ce n’est pas le cas pour les femmes de race congoïde : celles-ci ne sont pas plus différentes que le participant « moyen » à l’étude, et sont jugées largement moins attirantes que les femmes des races caucasoïde et mongoloïde.

 

capture-decran-2017-02-12-a-20-36-47

Figure 1 : le facteur d’attractivité physique latent a une moyenne de 0 et un écart type de 1. A gauche les femmes, à droite les hommes.

 

Il est par ailleurs intéressant de noter que bien qu’étant jugées moins attirantes, les femmes de race congoïdes se sont trouvées bien plus attirantes que les autres. Les hommes de race congoïde se sont trouvés également plus attirants que les autres. À cette observation, le professeur Kanazawa n’apporte pas d’explication, mais nous y reviendrons à la fin de l’article.

capture-decran-2017-02-12-a-20-37-56

Figure 2 : ici, les participants se sont auto-évalués.

Pourquoi les femmes de race congoïde sont-elles moins belles ? Le professeur rejette l’explication par l’IMC, lequel est en moyenne plus élevé chez les femmes de race congoïde : net de celui-ci, les différences d’attractivité perdurent. Il rejette également l’hypothèse qui se fonderait sur l’importance du lien entre beauté et intelligence — les congoïdes ont des QI inférieurs aux caucasoïdes et aux mongoloïdes.

Satoshi Kanazawa propose une explication hormonale. Les individus de race congoïde ont des taux de testostérone plus élevés que les autres races. La testostérone est une hormone androgène, c’est-à-dire masculine, et affecte donc la beauté physique différemment chez les hommes et les femmes : elle rend les hommes plus virils et les femmes plus masculines. Celles-ci, moins féminines, se retrouvent moins attirantes. Voici pourquoi les femmes de race congoïdes seraient moins attirantes.

Quant à l’auto-surévaluation de la beauté des congoïdes, l’on peut sans doute l’expliquer également par un fort taux de testostérone, laquelle favorise la confiance en soi.

Par ailleurs, je note de mémoire que le professeur Lynn considère que le succès des femmes mongoloïdes auprès des hommes caucasoïdes est dû au faible taux de testostérone de celles-ci, ce qui leur octroie des traits du visage plus féminins. Kanazawa semble donc être sur la bonne piste.

 

 

 

L’étude complète :

http://www.humanbiologicaldiversity.com/articles/Kanazawa,%20Satoshi.%20%22Why%20Are%20Black%20Women%20Less%20Physically%20Attractive%20Than%20Other%20Women%3F%22%20Psychology%20Today,%20May%2015,%202011.pdf

Capture d’écran 2016-06-29 à 11.13.00

Jean-Noël Strauss

Contributeur du PNL

3 Commentaires

  • Il y a autant d’homme asiatique avec des femmes blanches que de femmes asiatiques avec des hommes, venez au Vietnam et je vous défi de trouver plus de femme vietnamiennes avec des hyperboréens que de d’hyperboréennes avec des Vietnamiens.
    Idem pour la Corée du Sud, Hong Kong ou le Japon, cela se voit dans les aéroports et dans les quartiers d’affaires.

    J'aime

  • Désolé, mais même pour un trait d’humour, La virago Tobira, est le résultat d’un mélange me semble t-il, de bagnard de souche Française, probablement, de noir, donc descendante d’esclave, et d’indien de l’Amazone. Lorsque l’on parle de noir, dans une étude sérieuse, il est plus corrrecte de faire le distingo, sinon celle-ci n’a aucune valeure. Les sangs mélés devant être mis à part. Prenez le cas Obama, considéré comme étant un homme noir, ce n’est pas entièrement le cas, c’est un mulatre, né d’un père noir, et d’une blanche, donc conçus dans le ventre d’une blanche, et venu au monde à travers le vagin d’une blanche. Ayant vécu trois ans dans nos anciennes colonies d’Afrique noir, donc vu ce qu’était vraiment une personne de race noire, je fais parfaitement et instinctivement la différence. Un blanc est un blanc, un mulatrte est un mulatre, et un métissé de plusieurs sangs est une personnes de sangs mélés divers. Maintenant il faut savoir qu’il peut y avoir des antagonismes entres eux, certains noirs détestent les mulatres, et certains mulatres détestent les noirs. Avoir le cul entre deux chaises, en fait, souvent, revient à dire, « choisi » ton camp camarade…….
    Situation pas toujours aisée pour certain, car l’homme occidental, fais malheureusement pas, ou mal la différence, et dans ce sens les unions inter-raciales, suite à un coup de foudres, ont parfois dans le futur, au niveau progéniture, des conséquences heureuses, ou malheureuses, et dans ce dernier cas, vraiment problématiques.Un exemple parmis d’autres, dont étrangement on ne parle jamais, mais qui est un soucis quotidien chez eux, je prétend même, un véritable cauchemar,………..le coté CAPILLAIRE, trouvez moi aujourd’hui une femme noire arborant avec fièreté son indéscriptible chevelure crépue, qui est dans la pratique, un véritable calvaire à peigner…. Show bizzs, ou non, elles veulent toutes avoir les cheveux, des blancs, ce que je trouve, grotesque et parfaitement ridicule, de se renier à ce point, car rien ne vaut le naturel, à tous les niveaux, et dans toutes les races. Dans cet exemple, très intéressant,je suis stupéfait qu’une étude sérieuse n’est pas été faite. Coté hommes, idem, sauf que eux font disparaitre leur crépitude, en se faisant raser complètement le crane. La question intéressante est : est-ce un phénoménal complexe, qu’ils tentent de refouler ? Pour moi, l’effet mode ne suffit pas. Pourquoi le style autrefois célèbre et bien marqué « black is beatiful » de ANGELA DAVIS, ne fait plus recette ?……… Une chose est certaine, l’on ne verra jamais, les Chinois laisser tomber leur « baguettes de tambour », pour se créper les cheveux….

    J'aime

  • C’est passionnant !
    Mais je trouve les caucasiennes plus belles. Et plus intéressantes, techniquement. De toutes façons leur QI m’intéresse modérément. Voyez Taubira !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s