Le véritable bilan d’Henry de Lesquen à la tête de Radio Courtoisie

MON VÉRITABLE BILAN À LA TÊTE DE RADIO COURTOISIE

 

A l’attention des patrons, responsables d’émission et auditeurs de Radio Courtoisie

Chers amis,

Je vous propose de trouver ci-dessous pour information les explications que j’ai données lundi dernier 3 juillet à la fin de mon libre journal sur les conditions de mon départ de Radio Courtoisie (mises en scène pour YouTube par de jeunes militants) :

 

Le trio des conjurés n’a pas reculé devant les procédés les plus bas et les plus déshonorants pour arriver à ses fins : chantage, duplicité, déloyauté, dissimulation, mensonge, calomnie.

Pour ma part, je suis fier de l’oeuvre accomplie avec toute l’équipe de Radio Courtoisie depuis que j’ai succédé à Jean Ferré en août 2006 et à Christian Langlois en janvier 2007, à leur demande, et avec l’appui indéfectible de Serge de Beketch.

Notre chère radio est un beau navire bien caréné qui peut continuer sur son erre assez longtemps, même avec l’équipe de bras cassés qui s’est emparée frauduleusement de la direction.

Il y avait 17 patrons d’émission en 1987 à la création de Radio Courtoisie, 49 à la mort de Jean Ferré en 2006, 71 au 1er janvier 2016. Ils étaient 74 au 3 juillet 2017, avant mon départ. Vous trouverez ci-joint la grille de programme : il n’y avait plus aucune plage libre. C’est dire que les départs dus à la cabale de 2016 ont tous été remplacés. Aujourd’hui, grâce à ses merveilleux patrons et responsables d’émission, Radio Courtoisie ne cesse de conquérir de nouveaux auditeurs, notamment parmi les jeunes.

Sur le plan technique, la situation est aussi excellente. Vous pouvez vous appuyer sur une équipe de techniciens de grande qualité et de grand dévouement. En outre, les conditions de diffusion se sont améliorées. On peut écouter notre radio sur téléphone mobile depuis 2016 grâce à une application gratuite et le nouveau site Internet que j’ai mis en chantier est en « version bêta » : entre autres progrès, il sera accessible directement sur les téléphones mobiles.

Contrairement aux allégations mensongères des conjurés, la situation financière est saine et solide. Les comptes de 2015 avaient été bons, puisque, pour la première fois depuis sa création, la radio avait une situation nette positive. Les comptes de 2016 ont été mauvais, pour diverses raisons, dont la principale est que nous n’avions fait qu’un seul publipostage d’appel de fonds. La situation nette est négative à hauteur de -139.420 euros, mais elle était de -232.583 euros en 2007, et encore de -152.464 euros en 2009, sans que nul ne s’en préoccupât.

En fait, il suffit de faire davantage d’appels de fonds pour renflouer la trésorerie. C’est pourquoi j’en ai lancé un tout récemment, qui a été mis à la poste le 30 juin 2017. De surcroît, Radio Courtoisie est adossée à un fonds de dotation que j’ai créé en 2010 et qui dispose actuellement d’une cagnotte de 700.000 euros. Autant dire que nous n’avons pas à craindre de rupture de paiement.

Enfin, le 18 janvier 2017, le CSA a reconduit pour 5 ans, jusqu’au 3 septembre 2022, notre autorisation d’émettre.

Les conjurés glosent méchamment sur la procédure de sanction administrative qui a été engagée par le CSA pour des propos tenus dans mon libre journal du lundi soir. Cette procédure peut tout au plus aboutir à une petite amende, ce qui n’aurait rien de dramatique. Le plus grave, en réalité, dans cette affaire, c’est ce qu’elle révèle de l’attitude du CSA, qui s’autorise à porter atteinte à la liberté de pensée pour imposer le politiquement correct. Je vous laisse juge à cet égard des propos incriminés, dont vous trouverez ci-joint la transcription authentique.

Il ne faudrait pas que Dominique Paoli en tire prétexte pour multiplier à tort et à travers les coupures éditoriales dans vos émissions. J’avais beaucoup de mal à la refréner dans ce domaine et je ne serai plus là pour le faire…

A la vérité, je n’ai pas besoin de défendre mon bilan. L’évidence saute aux yeux des honnêtes gens. On est obligé de reconnaître que j’ai sauvé la radio à deux reprises au moins, d’abord en 2006 et à nouveau en 2016. Pour l’avenir, la seule inquiétude que l’on puisse avoir vient justement des conséquences néfastes de la conjuration. En troublant les auditeurs, mes indignes successeurs (qui ne le resteront peut-être pas si la Justice annule l’assemblée générale du 1er juillet 2017 à la suite des recours qui ne manqueront pas d’être déposés) risquent de tarir les recettes. Songez que les auditeurs ont reçu ces jours-ci une lettre signée par « Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie » juste après avoir entendu à l’antenne que je ne l’étais plus ! Il est à craindre qu’à la suite de mon éviction la radio ne souffre d’un déficit d’incarnation qui ne sera pas de nature à améliorer le rendement des appels de fonds.

Si les conjurés avaient eu en tête l’intérêt de Radio Courtoisie et s’ils avaient pensé sincèrement qu’elle était en difficulté, ils auraient renoncé à leurs manigances, car la dernière chose à faire aurait été de remplacer dans la tempête le capitaine qui avait tenu la barre sans désemparer depuis 10 ans…. Ils auraient répondu à mon appel à l’unité, à la loyauté, à l’autorité et à la compétence.

J’ai terminé ma déclaration du 3 juillet par ce cri du coeur : « Vive Radio Courtoisie ! » Il faut que celle-ci continue, grâce à vous, à remplir sa mission sacrée au service de la France. Je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour la radio et de tout ce que vous continuerez à faire. Notre patrie a besoin de vous.

Recevez mes salutations les plus cordiales.

 

 

 

Henry de Lesquen

8 commentaires

  • Le triumvirat des parjures sera sévèrement jugé par les gens de bonne foi.

    J'aime

  • Je suis catastrophé par votre départ de Courtoisie. Je viens d’écouter l’émission de ce soir, sans vous, et je ne me fais aucune illusion sur la teneur qu’elle va prendre désormais. Vous aviez le ton libre, clair, précis, et sans concessions. Ce n’était plus du tout le cas ce soir. Le politiquement correct va-t-il gangréner cette antenne? Je n’en reviens pas ! Dominique Paoli est quelqu’un de respectable certes, mais elle n’a ni votre perspicacité, ni votre faculté d’analyses des événements politiques et géopolitiques !

    J'aime

  • Supélec avec Lesquen

    Merci, cher Président, de rétablir la vérité sur cette sombre affaire. Dégoûtés par cette odieuse trahison, nous vous soutenons encore plus !

    J'aime

  • Soutien à Henry de Lesquen pour son dévouement à RC. Il a été le digne successeur du regretté Serge de Beketch tant il a eu à coeur de pourfendre le cosmopolitiquement correct.

    J'aime

  • Ping: Crise à Radio Courtoisie | Blanche Europe

  • Moi qui comptait sur Radio Courtoisie pour fédérer les variantes de la Droite Nationale, je suis bien déçu de constater que même à Radio Courtoisie les dirigeant s’ entredéchirent pour des questions d’ égo !! Merci Président pour votre ardeur à défendre la France éternelle, votre émission du lundi va nous manquer ! Je ne sais pas si nous renouvelleront notre cotisation ……

    J'aime

  • Il faut bien avouer que l’émission du lundi soir sera assez fadasse .Dominique Paoli n’a pas le souffle et le piquant de HDL.

    J'aime

  • La nouvelle équipe dirigeante a prétendu (cela semble avoir disparu des écrans) qu’Henry de Lesquen s’était permis de pirater le compte Twitter de Radio-Courtoisie. Est-ce une calomnie pure et simple ou y a-t-il eu une attaque sous faux drapeau?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s